Les pneus tubeless de VTT : comment les réparer en cas de problème ?

Pratiques, performants, résistants… Les pneus tubeless pour VTT sont généralement très faciles à réparer. Ils permettent d’avoir un excellent grip, ce qui permet de réduire les risques de dérapage, de chute, voire d’accident. Nous vous dévoilons à juste titre dans cet article quelques conseils ou les étapes à suivre pour bien les réparer.

Qu’est-ce qu’un pneu tubeless pour VTT ?

Très prisés par les cyclistes, les pneus tubeless pour VTT sont des pneus dépourvus de chambre à air visible. Ils sont aussi conçus pour avoir de meilleures adhérences sur les routes, ce qui permet aux cyclistes de rouler confortablement et beaucoup plus vite. De plus, ils sont parfaits pour réduire les risques de crevaison en plus d’être faciles à entretenir.

Par ailleurs, pour que les vélos équipés de ces pneus soient beaucoup plus agréables à conduire, il est recommandé de les utiliser avec des roues ou des jantes compatibles avec la technologie tubeless.

En outre, pour ce qui est de la réparation de pneu tubeless pour VTT, il est conseillé de s’adresser à des réparateurs spécialisés, car ces experts possèdent le savoir-faire de même que les outils qu’il faut pour bien les restaurer. Leurs tarifs dépendent des réparations à effectuer, de la gravité des problèmes survenus, mais aussi de la disponibilité des pièces de rechange. Ils peuvent donc évoluer de quelques euros à plus de 50, voire plus de 100 euros.

Les principales pannes rencontrées sur les pneus tubeless pour VTT

Bien plus résistants que les pneus classiques, les pneus tubeless pour VTT sont néanmoins sujets à de nombreuses pannes. Les plus fréquentes d’entre elles sont les crevaisons qui sont souvent causées par des objets pointus ou tranchants.

Lisez aussi :  Où mettre son vélo sans antivol ?

D’autre part, sachez que les défauts d’étanchéité, voire l’usure de ces pneus sont susceptibles de provoquer d’importantes fuites d’air. Plus encore, ils peuvent être sujets à des pertes de pression ainsi qu’à des déformations au niveau de leurs bandes de roulement. Ce qui peut les rendre beaucoup moins performants.

À noter par ailleurs que les pneus tubeless pour VTT sont également susceptibles de connaître des problèmes d’équilibre qui sont de nature à provoquer d’importantes vibrations. D’où l’importance de les confier à des professionnels pour qu’elles soient parfaitement éliminées.

Les pièces de rechange pour les pneus tubeless de VTT

Les pièces de rechange pour les pneus tubeless de VTT sont légion. Elles vont des valves tubeless aux bandes de roulement en passant par les talons.

Pour ce qui est des valves tubeless, ce sont de petites pièces qui sont généralement composées d’un bouchon et d’un embout en caoutchouc. Elles empêchent l’air de s’échapper des pneus, mais servent aussi à éviter l’introduction de poussières, de boues ou de n’importe quelle autre saleté dans les pneumatiques. Quant aux bandes de roulement, elles sont des couches de gomme dont le rôle est d’assurer le freinage, la traction ou encore le guidage des vélos. Le coût de leur remplacement évolue habituellement de 50 à 100 euros.

Pour finir, les talons des pneus tubeless constituent la partie de ces pneus qui s’accrochent sur les jantes. Ils assurent l’étanchéité des pneus en plus de servir à répartir les contraintes mécaniques entre les pneus et les roues. Pour traiter leur déformation, il faut débourser au minimum 35 euros.

Lisez aussi :  7 accessoires important d'un vélo

Comment réparer un pneu tubeless pour VTT ?

Comme rappelé plus haut, les pneus tubeless pour VTT sont sujets à de nombreuses pannes. Pour réparer, par exemple, leur crevaison, il faut dans un premier temps rassembler puis préparer le matériel à utiliser. Ce dernier peut être composé d’un pointeau de réparation, d’une pompe à air, de mèches de réparation, mais également d’un outil d’extraction.

En outre, après avoir préparé le matériel à utiliser, vous devez vous employer à localiser les zones crevées. Une fois ces zones identifiées, utilisez des outils appropriés pour retirer les objets qui ont provoqué les crevaisons. Après cela, vous devez bien nettoyer les zones à traiter avant de les sécher. De plus, il faudra les agrandir avec un outil adéquat pour y insérer les mèches de réparation. Une fois ces dernières insérées, utilisez votre pompe à air pour gonfler le pneu ou faire remonter sa pression. Ensuite, il faudra bien vérifier l’étanchéité du pneu gonflé pour détecter d’éventuels bruits de fuite d’air. Si aucun bruit n’est détecté, vous pourrez vous remettre à pédaler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *