Comment assurer la sécurité des chevaux au cours d’un transport ?

Assurer la sécurité des chevaux pendant le transport est une préoccupation majeure pour tous les propriétaires et soigneurs. Face aux risques de blessures et de stress, il est crucial de mettre en place des mesures adaptées. Découvrons ensemble comment protéger efficacement nos compagnons équins durant leurs voyages, en alliant équipements adaptés et pratiques soignées.

Louer un van pour chevaux


La location d’un van chevaux adapté est un choix stratégique pour la sécurité des chevaux. Un van spécifique offre des caractéristiques essentielles telles que des cloisons ajustables, assurant à chaque cheval un espace suffisant. Il est également primordial de vérifier que le sol est antidérapant pour éviter que les chevaux ne glissent, surtout lors des démarrages et des arrêts. De plus, une ventilation adéquate est nécessaire pour maintenir une température confortable, prévenant ainsi le stress et les risques de surchauffe.

Avant le départ, un contrôle du véhicule s’impose. Vérifiez les freins, les lumières, et assurez-vous que le van est en bon état général. Cela inclut aussi de s’assurer que les portes se ferment bien et que l’intérieur du van est exempt d’objets tranchants ou saillants qui pourraient blesser les chevaux.

Enfin, la conduite doit être adaptée. Les accélérations et freinages brusques sont à éviter, tout comme les virages serrés. Une conduite douce et prévisible aide les chevaux à garder leur équilibre et réduit leur stress, contribuant ainsi à un voyage sécurisé.

Protection de la nuque et de la tête

La protection de la nuque est souvent négligée, pourtant, elle est cruciale. En cas de mouvements brusques, comme lors du recul en descendant du van, une casquette spéciale peut prévenir des blessures. Ce dispositif, simple, mais efficace, amortit les chocs et protège la zone sensible de la nuque.

Pour les grands chevaux, en particulier dans les camions, cette protection prend encore plus de sens. Leur taille peut les rendre plus vulnérables aux chocs contre le plafond ou les parois du véhicule. Penser à équiper ces chevaux d’une protection adaptée est donc une mesure de précaution indispensable.

Lisez aussi :  Où trouver les meilleures actus de rugby ?

Par ailleurs, il est judicieux de s’assurer que l’espace dans lequel le cheval va voyager est bien adapté à sa taille. Un espace trop restreint ou mal agencé peut entraîner des mouvements désordonnés et augmenter le risque de blessures à la tête et à la nuque.

Protection de la queue

Protéger la queue est essentiel pour maintenir l’esthétique et la santé de cette partie. Le frottement contre les parois du van peut causer des dommages, d’où l’importance d’une protection adéquate. L’utilisation d’une bande ou d’un protège-queue, disponible en divers matériaux comme le néoprène ou le latex, est une solution efficace.

En bandant la queue, il faut veiller à ne pas serrer excessivement, pour éviter tout inconfort ou restriction de la circulation sanguine. Cette méthode aide également à garder la queue propre et à prévenir les emmêlements.

Une autre technique consiste à tresser la queue, finissant avec un élastique. Cela non seulement protège la queue, mais évite aussi qu’elle ne se coince quelque part dans le véhicule. De plus, cela facilite grandement le nettoyage à l’arrivée, car cela réduit l’accumulation de crottin dans les poils.

Genouillère et protège-jarret : une protection complémentaire

L’utilisation de genouillères et protège-jarrets s’avère essentielle pour les chevaux qui ont tendance à se cogner pendant le transport. Ces équipements spécifiques offrent une protection supplémentaire aux zones souvent négligées, mais vulnérables : les genoux et les jarrets. Ce type de protection est particulièrement important, car la plupart des protections de transport standard ne couvrent pas ces zones, laissant les articulations exposées aux coups et aux frottements contre les parois du véhicule.

Les genouillères et protège-jarrets sont conçus pour absorber les chocs et réduire le risque de contusions ou d’écorchures. Ils sont généralement fabriqués à partir de matériaux résistants, mais souples, comme le néoprène, offrant ainsi un équilibre entre confort et protection. Il est crucial de choisir des tailles et des modèles adaptés à la morphologie de chaque cheval pour garantir une protection efficace tout en évitant les frottements inutiles ou une gêne lors des mouvements.

Lisez aussi :  Lampe torche pour sports aquatiques : guide complet pour tout savoir

En complément, on vous recommande de s’assurer que ces équipements sont correctement ajustés avant de démarrer le voyage. Un ajustement inadéquat pourrait non seulement réduire leur efficacité, mais aussi causer des irritations ou des lésions supplémentaires. Enfin, il convient de vérifier régulièrement leur état et de les remplacer si nécessaire, pour maintenir un niveau de protection optimal tout au long du transport.

Protection optimale des membres du cheval

Protéger les membres du cheval durant le transport est crucial, adhérant au proverbe : « Pas de pied, pas de cheval ». Pour cela, la qualité des équipements ne doit pas être compromise. On distingue deux types de protections, les « basses » et les « hautes », chacune ayant ses spécificités et avantages.

Les protections basses, comprenant les bandes de repos avec cotons et les guêtres de repos avec sous-bandage, offrent une protection limitée, s’arrêtant en dessous du genou. Bien qu’elles ne couvrent pas entièrement le membre, elles jouent un rôle essentiel dans la récupération après l’effort. Elles peuvent être combinées avec des traitements comme l’argile ou les algues, favorisant l’élimination des toxines et optimisant la récupération musculaire.

Les protections hautes, en revanche, montent jusqu’au genou ou au jarret. Elles offrent une couverture étendue, protégeant efficacement les boulets, tendons, jarrets et genoux. Ces protections sont souvent renforcées dans la partie inférieure pour sécuriser le glome et la couronne. Faciles à ajuster grâce à des systèmes de fermeture à scratch, elles garantissent que le membre du cheval est entièrement protégé sans gêner ses mouvements.

L’utilisation combinée de ces deux types de protections assure une couverture complète des membres, à la fois pendant le transport et durant la phase de récupération. Il est essentiel de choisir des protections adaptées à la taille et à la morphologie du cheval pour garantir confort et sécurité. Enfin, un ajustement correct est primordial pour éviter tout glissement ou inconfort durant le voyage.

Lisez aussi :  Comment apprendre le parapente ?

L’importance des cloches ou protège-glomes dans le transport


Pour une protection accrue des glomes durant le transport, l’utilisation des cloches ou des protège-glomes est essentielle. Les glomes, situés à l’arrière du pied du cheval, sont particulièrement vulnérables aux blessures et aux chocs. Les cloches, enveloppant la partie inférieure du sabot, préviennent non seulement les blessures, mais aussi le risque que le cheval se déferre, un incident fréquent lors des déplacements.

Les protège-glomes, quant à eux, offrent une solution plus technique et sophistiquée. Avec leur rembourrage ou coque arrière, ils assurent une protection supérieure des glomes contre les chocs violents. Cette caractéristique est particulièrement utile dans les situations où le cheval pourrait heurter ses propres pieds ou le véhicule.

Bien que l’utilisation des protections hautes coquées en bas puisse réduire le besoin de cloches, elles restent indispensables en combinaison avec des protections basses. Cela garantit une couverture totale du pied et du bas de la jambe, minimisant ainsi le risque de blessures ou de perte de fer.

Il est important de choisir des cloches ou des protège-glomes de la bonne taille et de les ajuster correctement pour éviter qu’ils ne glissent ou ne causent de l’inconfort pendant le transport. Un ajustement approprié garantit non seulement la sécurité, mais contribue également au confort du cheval, ce qui est crucial pour un voyage sans stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *